17 ERREURS QUE COMMETTENT TROP DE VÉTÉTISTES ET COMMENT Y REMÉDIER

Améliorez vous en évitant les erreurs les plus communes rencontrées dans le monde du VTT

La pratique du VTT en forêt pour faire de la balade est assez simple. Elle ne requiert pas de techniques ou connaissances particulières. Cependant lorsque l’on commence à parler de descente, pour ne pas tomber ou ne pas aller lentement, il est important de connaître certaines choses. Ici, ce seront des points sur lesquels il sera facile d’agir pour ne plus les commettre. Cela sera votre base pour le VTT et aussi pour votre sécurité. Inutile de chercher d’autres techniques plus avancées si vous ne faites pas ce qui va suivre.

Une citation de Sénèque avec en fond un vttiste lors d'un saut

Vous pouvez toujours me rejoindre sur Insta

Dans cet article, on va chercher à assurer votre sécurité. Nous allons du coup voir les points suivants :

  • La selle
  • L’équipement
  • Les réparations
  • Le nécessaire à prendre

La selle

La selle est un élément qui va bouger durant votre sortie. Il y a 2 phases en VTT : la montée et la descente tout simplement.

En montée, on va maximiser nos performances. On ajuste alors la selle à notre taille. Pour rappel, on fait la mesure d’entrejambe et on multiplie par 0,885 ce qui donne la hauteur de selle. Ceci n’est juste qu’un calcul et ne sera jamais meilleur que vos ressentis.

En descente, les débutants laissent généralement la selle à la même hauteur. Et cela est une erreur surtout sur terrain glissant. En effet, le centre de gravité se retrouve vers la roue avant. C’est le meilleur moyen de faire un soleil et de passer par dessus le guidon. Il faut alors baisser la selle assez bas pour pouvoir reculer son corps. En fait, on va essayer de se mettre au-dessus de la roue arrière pour mettre le centre de gravité vers le centre du vélo.

La meilleur solution pour changer rapidement la hauteur de selle est d’utiliser une tige de selle télescopique. Grâce à un bouton sur le guidon, la selle se lève si nous-même sommes levé et se baisse en s’asseyant.

L’équipement

Faire de la descente demande un certain équipement. Même si une partie n’est pas absolument nécessaire, il vaut mieux les porter pour limiter au maximum les blessures.

Le plus important est déjà d’avoir un casque. Dans un premier temps un casque standard de VTT suffira. Lorsque vous commencerez à aller vite ou à faire des sauts, un casque intégral sera votre meilleur ami. Vous préférez vous blesser et passer 2 semaines sans faire de vélo ou 100€ dans un casque ?

Article : Bien choisir son casque

Ensuite, il vous faut des protections, en priorité ceux pour les genoux. Ils sont conçus pour permettre le mouvement. Ils protègent aussi les côtés et le haut du tibia par rapport aux autres genouillères sans risque de bouger. Les protections pour tibia sont aussi très intéressantes pour ne plus avoir mal sur les retours de pédales.

Les gants aussi empêchent de se faire aux mains. Par contre, les gants doivent être intégraux pour protéger aussi les ongles. Lorsque l’on tombe, on a le réflexe de mettre ses mains devant soi. À 15km/h, il n’y a que des égratignures. Vers les 30km/h, les blessures commencent à être plus importantes et encore plus avec des pierres.

Enfin, vous aurez besoin de chaussures et habits adaptés au VTT. Pour les chaussures, elles peuvent être automatiques (avec des cales) ou plates (standards). Ces dernières sont faites pour mieux accrocher aux pédales. Les habits quant à eux sont moins importants. Avant tout, il faut qu’il laisse respirer la peau. Les habits sont généralement assez longs pour recouvrir le corps et empêcher le contact direct avec le sol. Pensez aussi à prendre des affaires adaptées pour les basses et hautes températures.

Les réparations

Du fait des chocs que reçoit le VTT, il faudra savoir réparer certaines casses de base. Le mieux est pouvoir le faire soi-même. Vous pourrez réparer sur place pour le plus basique ou sinon chez vous dès que vous rentrerez. Vous gagnerez en argent et en temps pour ces simples réparations. Si vous ne savez pas comment faire, je vous invite à aller chercher sur google et youtube.

Vous devriez savoir changer une chambre à air. C’est le problème qui surviendra le plus souvent pendant vos sorties. Et ce sera sûrement l’un des seuls que vous pourrez résoudre sans rentrer chez vous. Il y aussi le changement des pneus qui reste assez simple et accessible à tous.

Apprenez aussi à bien configurer votre vélo. Vous allez en connaître bien plus sur votre vélo et son fonctionnement. Et à la fin vous pourrez mieux descendre, car vous saurez comment le vélo marche et quelles sont ses limites. En priorité, sachez régler les freins, votre dérailleur, votre ou vos amortisseurs et changer votre chaîne. Voilà une chaine youtube merveilleuse pour apprendre tout cela, mais elle est en anglais. Dès que j’aurai fait des vidéos sur cela, je vous le dirai.

Le nécessaire à prendre

Finalement, vous aurez besoin d’affaire. Le mieux est encore de l’avoir sur soi dans un sac. Le plus important, et qui peut paraître le plus évident, est de prendre de l’eau. Surtout en été où il fait chaud, vous allez transpirer et vous déshydrater. Aller voir cette vidéo à 2 minutes, elle vous donnera la quantité d’eau nécessaire en fonction de la température et du poids. Vous aurez une idée de volume nécessaire. Mais sinon, prenez toujours au minimum 500ml par heure. Outre que vous perdez en performance, la déshydratation peut provoquer des malaises.

Aussi, vous allez vous dépenser et perdre des calories. Et toutes les 45min à 1 heure, il va falloir manger pour éviter l’hypoglycémie. Par exemple, une bar ou un biscuit et après vous repartez.

Sinon, pour réparer une crevaison, il faudra une chambre à air, des clapets pour retirer/mettre le pneu et une pompe. Vous pouvez aussi prendre un pneu de rechange surtout s’il y a beaucoup de cailloux et roches.

En résumé

Pour assurer sa sécurité, il vous faut :

  • un casque
  • des protections
  • un vélo réglé par vos soins
  • de l’eau
  • de la nourriture

Pour mieux descendre, la première chose à faire est de baisser sa selle pour se mettre en arrière.

Enfin, sachez réparer votre vélo que ce soit chez vous ou en sortie en prenant le nécessaire. Vous deviendrez indépendant pour le plus basique.

J’espère que vous avez apprécié cet article. N’oubliez pas de me dire si vous avez apprécié. La base de cet article me vient de cette vidéo que j’ai complété pour avoir un peu plus de détails. Bonne journée 😉


Thomas
Thomas

Je m'appelle Thomas. Je commence en tant que débutant et je vais poster ici tout ce que j'apprends pour que l'on s'améliore ensemble.

Laisser un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas affichée