17 ERREURS QUE COMMETTENT TROP DE VÉTÉTISTES ET COMMENT Y REMÉDIER

Améliorez vous en évitant les erreurs les plus communes rencontrées dans le monde du VTT

Lors de la descente, il faut savoir gérer sa vitesse. En allant trop vite, vous risquez de perdre le contrôle surtout si vous débutez. C’est la bonne gestion des freins qui permet de rouler plus vite. Ainsi, pour améliorer sa technique, il est important d’apprendre à freiner pour bien contrôler sa vitesse. Ainsi, vous pourrez réellement contrôler votre vélo et vous ne serez plus totalement dépendant du terrain pour vous arrêter.

Je vous propose donc une base qui devrait vous aider dans la plupart des situations. Pour aller plus loin, je vous propose un ebook pour vous améliorer en descente. Vous irez plus vite mais sans tomber tout en prenant le plus de plaisir.

Technique de freinage sur du sable

Dans cet article, nous allons voir :

  • Comment utiliser efficacement les freins
  • Quand freiner 

Utiliser les freins avec combien de doigts ?

Les leviers de freins sont, sur les vélos, assez grands. En fait, ils peuvent accueillir plusieurs doigts. Mais faut-il utiliser 2 voire 3 doigts ? Beaucoup de gens freinent avec plusieurs. Cependant, c’est une erreur qui les empêche de progresser.

Cela permet de freiner plus fort. Mais cela diminue votre maintien du guidon. Vous n’avez seulement que 3 doigts qui assurent de tenir le vélo correctement. En fait, le mieux comme vous avez pu le deviner est de garder un seul doigt sur les freins. Le reste de vos doigts restent sur le guidon afin de le contrôler.

Ainsi vous maximisez votre maintien. Un seul doigt suffit pour freiner surtout que cela vous empêche de freiner trop fort et de faire des soleils. En plus, aujourd’hui grâce aux freins hydrauliques à disque, on ne peut plus vraiment se plaindre de la difficulté à freiner. Les vélos adaptés à la descente freinent fort en appuyant un tout petit peu.

Toujours garder un doigt sur le frein

Il faut toujours avoir un doigt sur le frein comme sur la photo

 

Pour avoir le meilleur contrôle du guidon, certains gardent leur main seulement sur les poignées. Mais cela est vraiment dangereux. Il est impossible de freiner en urgence. Le temps de mettre le doigt sur le frein, vous vous serez déjà pris l’arbre que vous vouliez éviter.

C’est pourquoi il faut toujours conserver un doigt sur le frein. Votre temps de réaction sera optimal. En cas de besoin, vous pourrez freiner rapidement. Si vous sentez que vous n’êtes pas à l’aise, vos freins sont peut-être mal positionnés. Si vous avez mal aux doigts, il est peut-être temps de faire une pause. C’est souvent lorsqu’on est fatigué que l’on se blesse.

Frein avant ou frein arrière ?

Maintenant, on peut se demander quel frein utiliser. Cela peut paraître insignifiant à première vue, mais en fait cela permet de supprimer les risques de chutes. Au lieu de freiner au hasard, vous allez savoir à quelle proportion utiliser chaque frein.

N’avez vous jamais entendu qu’utiliser le frein avant, c’est la chute assurée ? Moi, c’est ce que l’on m’a longtemps dit. Mais en me renseignant et par expérience, freiner de l’avant est très intéressant à condition de connaître les limites de ce frein.

Commençant par le début, selon vous, quel frein est le plus efficace ? Malheureusement, je ne peux pas entendre votre réponse. En tout cas, j’espère que vous avez dit l’avant. Eh oui ! C’est le frein avant qui freine le plus. Lorsqu’on descend, notre centre de gravité est situé vers l’avant, proche de la roue. Si vous ne le savez pas, je conseille vivement d’aller lire la position pour descendre.

De plus, c’est le frein sur la roue qui a le plus d’adhérence au sol. Pour la même raison, il y a plus de poids au-dessus de celle-ci. C’est comme si on la poussait vers le sol. Si vous voulez vous assurer que le poids permet de mieux tenir au sol, à côté de votre vélo, freinez alors que vous êtes sur de la terre. Refaites la même chose une fois sur le vélo. Vos roues ne se bloqueront pas dans le deuxième cas.

Dès que l’on sait cela, on comprend que la roue arrière à plus de chance de déraper. D’un côté c’est une bonne chose, on n’a aucune envie que ce soit la situation inverse et que la roue avant se bloque. C’est la perte de contrôle assurée. Ainsi, vous avez moins de capacité à freiner de l’arrière.

Ainsi, sur des terrains offrant de l’adhérence, il faut freiner avec le frein avant surtout mais bien sûr aussi avec l’arrière. Cependant, vous devez connaître les limites de vos freins, notamment celui à l’avant. En effet, comme vous le savez, si vous freinez trop fort, en mettant de côté le blocage de la roue, l’arrière du vélo peut se lever et ainsi vous risquez de faire un soleil, c’est-à-dire passer par dessus le guidon.

Le mieux là, c’est d’essayer. Mettez-vous sur une descente légère en terre. Roulez à une vitesse faible. A vous de freiner au maximum avant que les roues se bloquent. Vous connaîtrez alors les limites. Réessayez avec une vitesse plus grande. Prenez toujours des précautions en utilisant les protections habituelles.

Quand freiner ?

Vous savez désormais comment freiner. Cependant, il faut savoir aussi quand freiner. En effet, il y a des moments où il faut éviter voire même complètement oublier son frein.

Il y a principalement 3 situations où il faut éviter de freiner. C’est durant ces moments que vos chances de chute sont les plus élevées en cas de freinage. Un bon contrôle de son vélo est nécessaire pour pouvoir freiner à ces moments. En effet, il arrive que l’on freine dans une de ces situations.

Il faut éviter de freiner dans un tournantNe pas freiner dans les tournants lorsqu’on débute

Celle où il ne faudra réellement pas freiner, en tant que débutant, est lors d’un tournant . De l’autre côté, c’est le seul moment parmi les trois où il vous arrivera dans le futur de freiner. En fait, freiner fait perdre de l’adhérence aux roues dans un virage. Avec la roue arrière, cela a tendance à amplifier le changement de direction. Avec la roue avant, c’est l’inverse, on tourne moins. Le risque est de déraper et de glisser. Avec de l’expérience, vous pourrez utiliser le frein arrière.

Le problème est que contrôler son vélo est difficile à ce moment. Mieux vaut ne pas freiner du tout. Si vous voulez ralentir, il faut que vous anticipiez la chose. Pour rappel, prévoir le terrain fait partie de votre travail pendant la descente. Ainsi, il faut freiner avant d’arriver au virage et lâcher les freins pendant.

Ensuite, vous devez ne pas ralentir sur les obstacles. Cela pour deux raisons. D’abord, la vitesse vous permet souvent de mieux passer les obstacles. En effet, on franchit mieux une racine avec un peu de vitesse que sans. C’est aussi intéressant dans une petite montée. Freiner vous contraint à pédaler pour conserver votre élan dans cette situation. De plus, freiner notamment de la roue avant peut vous faire passer au-dessus du guidon. Souvent c’est celle-ci qui touche le sol en premier, en freinant, votre roue avant ralentit mais pas l’autre roue. Votre vélo bascule alors vers l’avant si le freinage est exagéré.

Enfin, il faut faire attention durant les sauts. En premier, je vous déconseille de freiner juste avant. Si vous n’avez pas de technique, c’est la vitesse qui vous permet de passer. Le résultat n’est pas beau surtout sans casque. N’oubliez pas d’avoir toujours un casque adapté et bien régler. Une autre chose est de ne pas freiner en l’air. Lorsque la roue tourne alors qu’elle touche le sol, elle absorbe une partie du choc. En empêchant de tourner la roue avant notamment, vous risquez de vous faire propulser à l’atterrissage. Pour poursuivre, allez voir cet autre article que j’ai trouvé sur internet.

Voilà plusieurs conseils pour vous permettre de mieux freiner. En les appliquant dans leur ensemble, votre technique s’améliorera grandement. Si vous désirez passer au niveau supérieur, je vous propose des programmes avancés. Actuellement, vous pouvez trouver un ebook pour descendre plus vite sans tomber en prenant un maximum de plaisir. Pour aller plus loin, vous pouvez aussi lire les articles que je vous ai laissés. Enfin, vous pouvez me suivre sur Facebook pour voir des vidéos sympas que je partage, des infos ou être prévenu de la sortie de mes articles.


Thomas
Thomas

Je m'appelle Thomas. Je commence en tant que débutant et je vais poster ici tout ce que j'apprends pour que l'on s'améliore ensemble.

Laisser un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas affichée