17 ERREURS QUE COMMETTENT TROP DE VÉTÉTISTES ET COMMENT Y REMÉDIER

Améliorez vous en évitant les erreurs les plus communes rencontrées dans le monde du VTT

Contrairement aux vélos en ville ou sur route, le VTT contraint d’apprendre à passer correctement ses vitesses. Même si un changement de vitesse est simple sur le plat, le fait de pratiquer des pentes complique la chose. Mais je pense que vous voyez sûrement de quoi je parle, sinon je ne vois vraiment pas ce que vous faites là.

Est-ce qu’il vous est déjà arrivé de dérailler parce que vous changiez de vitesse en montée ? Si oui, cet article est fait pour vous. En lisant attentivement chaque conseil, vous serez capable de passer aisément vos vitesses. Votre pratique sera alors optimisée dans toutes les situations.

Ainsi, vous vous épuiserez moins vite et aurez plus d’énergie pour rouler. Vous vous sentirez d’autant plus à l’aise et vous n’aurez plus besoin de forcer. Votre capacité à rester stable sur vélo va aussi s’améliorer notamment en montée.

Du coup dans cet article, vous apprendrez concrètement :

  • Comment bien passer vos vitesses en VTT
  • Comment utiliser les vitesses en montée
  • Ce qu’il faut faire avec ses vitesses en descente

Un peu de vocabulaire

Voici l'ensemble de la transmission d'un VTT. C'est grâce à lui que l'on peut régler les vitesse

Avant de rentrer dans le vif du sujet, nous devons faire un point sur le vocabulaire. Comme ça, nous serons tous d’accord sur les mots à utiliser. Vous saurez aussi ce que représentent ces termes. Vous comprendrez alors surement mieux les pratiquants de VTT. En fait, il n’est pas rare de perdre les novices à cause des noms liés au VTT. Si vous vous reconnaissez, je vous invite à aller voir ce glossaire qui regroupe les éléments les plus importants sur un vélo.

Tout d’abord, il faut faire la différence entre les plateaux et les pignons. Ce sont tous les deux des disques avec des dents. Seulement, le plateau se trouve à l’avant, sur le pédalier. Les pignons sont à l’arrière, sur la droite de la roue. L’ensemble des pignons s’appelle la cassette.

Le plateau et le pignon que vous allez utiliser vont définir un braquet. Le braquet est le rapport entre le nombre de dents du plateau et du pignon. En divisant le pignon par le plateau, vous obtiendrez le nombre de tours de pédale à faire pour un tour de roue. Par exemple, j’utilise un pignon de 42 et un plateau de 30, 42/30 = 1,4. Il me faudra faire 1,4 tour de pédale pour faire un tour de roue. C’est ce que j’ai actuellement sur mon VTT lorsque je monte. Plus le nombre est grand, plus facile sera de pédaler. Cela va alors directement influencer votre cadence de pédale. Cependant, vous irez aussi moins vite.

Le braquet va alors nous donner le développement que l’on va utiliser. Ce développement représente la distance que l’on va parcourir en faisant un tour de pédale. Il est important de comprendre cette notion pour pouvoir adapter ses vitesses une fois sur le terrain. Afin de nous rendre compte de l’amplitude de vitesses disponibles, nous allons prendre en exemple mon vélo.

Je suis en monoplateau de 32. En me mettant sur le plus petit pignon 10, on obtient un développement de 6,7 mètres environ sachant que j’ai des roues de 29 pouces. À l’opposé, sur mon plus grand pignon de 42 dents, mon développement n’est plus que de 1,6 m. La différence est énorme : 5 mètres. Vous allez 4 fois plus vite dans le premier cas. Vous voyez bien que votre braquet sera à changer en fonction du sol.

Comment bien passer ses vitesses ?

En fait, pour ne plus avoir de problèmes de changement de vitesse, il faut appliquer quelques règles. Celles-ci devront être appliquées tout le temps, heureusement elles sont simples. Vous pouvez dire adieu au déraillement.

Pour rappel, c’est la manette de gauche qui contrôle le dérailleur avant et donc le changement de plateau. En poussant avec votre pouce, le nouveau plateau est plus grand donc c’est plus dur. À l’inverse, en tirant avec l’index, le plateau passe à un plus petit. Les pignons se changent à l’aide de la manette de droite. Cette fois c’est le contraire du plateau. Il faut pousser avec le pouce pour que ce soit plus facile et tirer avec l’index pour aller plus vite.

En premier temps, il ne faut jamais changer de vitesse si l’on est arrêté. La patte du dérailleur bouge, mais pas la chaine. La chaine a besoin de tourner pour pouvoir être changée de pignon. Du coup, cela abime la chaine et le dérailleur entrainant une usure prématurée de ces derniers. De plus, lorsque vous allez repartir, la chaine va être sous pression et risque de dérailler. Vous devez alors toujours pédaler lors d’un changement de vitesse.

Ensuite, à moins que vous soyez obligés, changez progressivement vos vitesses. Ne cherchez pas à passer 3 pignons d’un coup, c’est assez mauvais pour la cassette, la chaine et le dérailleur. De plus, ne changez pas en même temps vos plateaux et pignons. C’est vraiment le mieux pour dérailler.

Enfin, évitez de croiser la chaine. Qu’est-ce que j’entends par là ? Croiser la chaine, c’est lorsque la chaine est de travers. C’est-à-dire que l’on utilise par exemple un grand plateau avec un grand pignon ou un petit plateau et un petit pignon. Pour utiliser correctement vos vitesses, le pignon et le plateau utilisés doivent être à peu près alignés. Dans le cas contraire, des contraintes vont apparaître sur la cassette et le plateau notamment. Un bruit va alors se faire entendre provenant des dérailleurs touchants la chaine. J’ai trouvé cet article sympathique sur internet qui explique comment ne pas croiser la chaine.

Le changement de vitesse en montée

Il faut utiliser les bonnes vitesses pour pouvoir bien montée en VTT

En dénivelé positif, la difficulté est largement supérieure que sur le plat. Bien sûr, on ne pourra pas conserver les mêmes vitesses. Elles seront à adapter pour ne pas se cramer trop vite. D’ailleurs, cet article vous donnera aussi d’autres conseils pour ne pas trop se fatiguer en montée.

La règle d’or est la prévoyance. Il ne faut pas attendre d’avoir du mal à monter pour changer ses vitesses. Si vous le faites à ce moment, vous appuyez fort sur les pédales et la chaine est sous pression. Les pignons auront du mal à passer si vous ne déraillez pas avant. Du coup, quelques mètres avant que la pente augmente, passez progressivement sur une vitesse plus adaptée et facile.

Mais qu’est-ce qu’une vitesse adaptée ? Vous devez au maximum garder un pédalage à un certain niveau. Trop rapide et vous moulinez, ce qui n’est pas optimal. Vous travaillez plus votre cardio. Cela correspond à environ 100 tours de pédale par minute. Mais ne vous inquiétez pas, en montée cela arrivera peu à moins que vous ayez un très bon niveau. Le plus souvent vous risquez de ne pas pédaler assez, votre pédalage est inférieur à 50. Vous forcez et l’effort physique est au plus haut. Vous ne tiendrez surement pas longtemps et vous serez totalement fatigués.

Ainsi, vous devez essayer de rouler entre 60 et 80 tours de pédale par minute. Le plus efficace est 75 tr/min. Si vous voulez connaitre votre cadence de pédalage, vous pouvez utiliser un capteur pour cela. Mais cela n’est pas une obligation, avec de l’expérience vous saurez si vous pédalez bien. Une astuce à retenir, ne roulez pas à moins d’un tour de pédale par seconde. Vous êtes assurés de ne pas vous épuiser trop vite.

Enfin, en montée, on utilise toujours le plus petit plateau et les plus grands pignons. Le trait de vos indicateurs au dessus des manettes est sur la droite. À partir de là, il convient de garder un pédalage uniforme et sans à-coup pour ne pas que les roues patinent.

Si voulez quand même changer de vitesse pendant l’ascension, faites-le déjà lorsqu’il n’y a pas d’obstacle. Ensuite, diminuez légèrement votre pédalage le temps que le pignon passe. Il y aura moins de pression, la chaîne bougera plus facilement et le risque d’usure et de déraillement diminuera.

Enfin, je vous rappelle que vous devez ajuster votre braquet en fonction de la tipologie du terrain. Selon l’adhérence du terrain, il faudra faire attention à ne trop forcer sur les pédales. Vous risqueriez de glisser. Il y a bien sûr d’autres astuces pour rester stable que je vous donnerai dans le prochain article

L’utilisation des vitesses en descente

À moins que vous soyez en recherche de hautes vitesses, le plus souvent vous n’aurez pas besoin de pédaler pendant la phase descendante. Mais comme souvent, cela va aussi dépendre du terrain.

Si vous comptez pédaler en descendant, il faudra s’y prendre à l’avance. Avant que la pente soit négative,  vos vitesses devront déjà être adaptées pour que vous pédaliez à 75 tr/min environ. Cela dépend du coup de votre vitesse et du dénivelé. À vous d’essayer pour savoir le bon braque en fonction de vos pistes.

Mais il arrive aussi que des phases de descentes et montées s’enchaînent. Il faudra alors préparer vos pignons et plateaux en avance. Lorsqu’on descend, on utilise surtout le plus grand plateau et les petits pignons. Ensuite à vous à bien choisir le développement tout en évitant de croiser la chaine.

Enfin, un petit rappel, faites attention à toujours contrôler votre vitesse. Pour cela, vous pouvez consulter cet article pour apprendre à freiner efficacement en descente. Mais le plus important reste d’avoir une bonne position,  ce que vous pouvez aussi retrouver sur le site.

Les actions à appliquer

Concrètement, voici tout ce que vous devez mettre en place si vous voulez contrôler vos vitesses comme un pro :

  • Toujours pédaler lorsqu’on change de vitesse
  • Changer ses vitesses progressivement
  • Ne pas croiser sa chaîne
  • Adapter son braquet pour avoir une cadence de pédalage autour de 75tr/min
  • Changer ses vitesses en avance
  • Utiliser le petit plateau et les grands pignons en montée
  • Utiliser le grand plateau et les petits pignons en descente

Pour aider vos amis, vous pouvez leur partager cette courte liste. Vous pourrez ainsi m’aider dans mon travail d’aide aux vététistes.


Thomas
Thomas

Je m'appelle Thomas. Je commence en tant que débutant et je vais poster ici tout ce que j'apprends pour que l'on s'améliore ensemble.

Laisser un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas affichée