17 ERREURS QUE COMMETTENT TROP DE VÉTÉTISTES ET COMMENT Y REMÉDIER

Améliorez vous en évitant les erreurs les plus communes rencontrées dans le monde du VTT

Alors, faut-il des pédales automatiques ou pas ? Contrairement au vélo de route où personne ne se pose la question, en VTT, la question des pédales avec cale au pied se pose. Durant les sorties, il n’y a pas de réelle majorité. Certains sont en automatique alors que d’autres en plate. Du coup, beaucoup de monde et même des vététistes avancés cherchent à trouver le meilleur type.

C’est pour cela que dans cet article, nous verrons les caractéristiques des pédales de VTT. Ainsi, vous pourrez vous faire une idée du bon choix. N’oubliez pas aussi que le VTT, c’est des essais qui réussissent et parfois ratent. Je vous invite aussi à tester même si vous saurez ce qu’il vous faut à la fin. Mais ce ne sera pas un choix fixe et il est totalement possible de changer. Vous pourrez alors  revenir plus tard pour reconsidérer votre choix.

Du coup, nous verrons :

  • les avantages des pédales plates et automatiques
  • leurs inconvénients
  • et ce que choisissent les champions

Les pédales plates

Des pédales plates, un must esthétique pour les VTT

 

Celles-ci sont les pédales historiques qu’il y a toujours eu sur les vélos. Elles existent depuis plus d’un siècle mais restent toujours aussi utiles. Ce sont tout simplement des pédales dont la surface est, par définition, plate. Sur cette surface, on retrouve de nombreuses vis qui permettent de maintenir la chaussure.

Avant de regarder les avantages et les inconvénients, il est important de savoir bien les utiliser. Tout d’abord, il vous faudra, de préférence, des chaussures adaptées. A moins que vous n’ayez que ça, laissez de côté vos chaussures de sport. En fait, pour pouvoir utiliser pleinement les vis de la pédale, la chaussure devra être assez plate en dessous.

Vous pouvez par exemple utiliser des chaussures de ville type Vans ou Converse. Elles sont bien à la base des chaussures pour le skate. Ce qui fait qu’elles sont réellement pas mal avec des pédales plates. Bien sûr, vous pouvez aussi prendre des chaussures conçues pour le VTT mais ce n’est pas obligatoire.

De plus, pour rester plus stable sur les pédales, il faut bien positionner son pied. Il sera mieux de ne pas se mettre trop en avant sur les doigts de pied. Le risque est d’avoir les chaussures qui glissent facilement. En effet, elles auront tendance à se pencher vers l’avant, vous faisant littéralement perdre les pédales. Ainsi, il suffit d’avancer son pied. Vous aurez naturellement vos talons qui vont se baisser. Vous voici alors dans la position idéale en pédale plate pour rester au mieux stable.

Nous pouvons maintenant rentrer dans le vif du sujet.

Les avantages des pédales plates

  • on peut facilement enlever son pied
  • elles donnent confiance par leur simplicité
  • elles sont intéressantes pour leur coût et l’esthétisme 

Le plus intéressant sur les pédales automatiques est la possibilité d’enlever facilement son pied. Il arrive dans les tournants en épingle par exemple que l’on enlève son pied pour être sûr de ne pas glisser. Cela permet de se rattraper aussi lors des dérapages un peu trop fort.

Contrairement aux pédales à cale, il n’y pas de mouvement spécifique à faire. Il est alors naturel de bouger son pied en cas de besoin. C’est pourquoi elles inspirent la confiance. Leur simplicité d’utilisation leur donne un côté protecteur. Vous ne risquez pas d’être coincé avec vos pieds accrochés sur les pédales. Ainsi, les pédales plates sont super intéressantes pour les débutants. Pas de nouveaux réflexes à apprendre. Vous avez peur ? Lâchez votre vélo, il ne vous arrivera rien.

Enfin, un dernier atout est leur accessibilité. En fait, elles sont moins chères que les pédales automatiques. Cependant, je tiens à préciser que la différence n’est pas non plus énorme. En effet, les pédales plates de bonne qualité ont un prix autour de 100€. Vous pouvez bien sûr trouver des pédales moins chères et tout aussi bien grâce à des réductions par exemple.

De plus, ces pédales ont une certaine réputation d’être plus cool, plus esthétiques. Cela a beau être insignifiant, il joue aussi beaucoup dans votre choix. Après, c’est évidemment selon vos goûts et préférences.

Les inconvénients des pédales plates

  • Le pied peut glisser de la pédale
  • Le pied peut mal se positionner
  • Le pédalage est (un peu) moins efficace

Les défauts listés sont en fait les manques par rapport aux pédales automatiques.

Du coup, l’avantage de pouvoir enlever facilement son pied est aussi un inconvénient dans certains cas. En effet, il arrive que vos pieds glissent tout simplement des pédales. Vous avez beau avoir les meilleures pédales et les meilleures chaussures, il sera toujours possible sur un gros choc de perdre le contrôle des pédales. Par extension, vous perdez le contrôle de votre vélo.

On n’oubliera pas non plus dans ce cas les gentils retours de pédales. Vous savez lorsque vos pieds tombent de la pédale et que celle-ci revient pour dire bonjour à votre tibia. Ce n’est jamais quelque chose que l’on apprécie. Et même si la perte de ses pédales se fait de plus en plus rare avec l’expérience, cela n’empêche pas la chose d’arriver.

Autre chose, ce type de pédale ne permet pas de bien positionner votre pied. C’est à vous de bien le mettre. Sauf que ce n’est pas facile et tout le monde n’est pas capable de le faire parfaitement. Et je suis moi-même souvent mal positionné sur les pédales. C’est pour cela que je me demande si je ne vais pas changer pour des pédales automatiques comme sur le vélo de route. Lorsque vos pieds sont mal mis, votre contrôle est largement diminué et vous risquez encore plus de glisser de vos pédales.

Enfin, quelque chose qui relève plus du ressenti est l’efficacité du pédalage. On ne peut que pousser sur les pédales pour avancer. La phase de remontée ne permet pas de gagner de la vitesse. Du coup, on perd ce moment alors qu’on pourrait l’utiliser. Seulement, dans les faits, la différence est minime. Sur une minute, le gain se compte en quelques secondes.

Les pédales automatiques

Des pédales automatiques pour accrocher vos pieds

Beaucoup plus tard après l’invention du vélo et des pédales sont apparues les pédales automatiques. Grâce à notre cher Wikipédia, on sait qu’elles ont été inventées en 1895. Mais, elles ont été utilisées seulement un siècle après, suite au Tour de France de 1985. Ensuite, ces pédales sont arrivées dans leur version VTT.

En quoi consistent les pédales automatiques ? Ce sont des pédales qui possèdent des cales sur leur surface. Ce sont des fixations qui permettent d’accrocher ses chaussures aux pédales. Du coup, on a un ensemble chaussures-pédales uni qui offrent de nombreux avantages (et des inconvénients bien sûr).

Pour utiliser ces pédales, il faut des chaussures obligatoirement adaptées pour vos cales. Bien souvent, vous aurez des cales standards de VTT mais vérifiez tout de même. Ensuite, pour fixer vos pieds, vous allez poser d’abord l’avant de votre pied avec la cale de la chaussure au-dessus de celle de la pédale. Après, appuyez en abaissant votre pied. La chaussure devrait alors s’accrocher et vous allez entendre un bruit signe de la fixation.

Si c’est la première que vous essayez, je vous conseille fortement de le faire en présence d’un ami. Décrocher ses chaussures est un mouvement peu naturel si vous n’avez pas l’habitude. Il vous aidera et vous évitera de tomber. Pour enlever, tendez votre jambe et poussez votre pied vers l’extérieur. Si la pédale est trop difficile à enlever, il faudra desserrer le ressort grâce à une vis présente sur la pédale.

Les avantages des pédales automatiques

  • Un meilleur contrôle du vélo
  • Un pied dans la bonne position qui ne peut pas glisser
  • Une efficacité de pédalage (légèrement) meilleure

On s’aperçoit que la plupart des avantages de cette pédale sont tout simplement là où nous fait défaut la pédale plate. Mais il y a quelque chose en plus dont nous n’avons pas encore parlé. C’est le contrôle meilleur du vélo. En effet, grâce à l’ensemble solidaire qu’offrent les cales entre la chaussure et les pédales, cela permet de bouger de façons différentes le vélo.

Il est possible de bouger simplement son vélo sur le côté ou encore vers le haut. Vous contrôlez alors totalement les mouvements que peut faire votre roue arrière. Vous sentez du coup que vous ne faites plus qu’un avec le vélo. Même si cette image est un peu exagérée, c’est effectivement ce qui se passe.

Ensuite, la fixation fait que votre pied ne peut en aucun cas glisser de la pédale. Votre chaussure ne bouge jamais. Et c’est important parce que c’est quelque chose en moins à se préoccuper pendant la descente. Il faut déjà se concentrer pour avoir la bonne position. En plus de cela, votre pied est forcément bien placé. De toute manière, vous n’avez que deux choix de positions avec les cales : attaché ou détaché. C’est tout simple et encore une fois, ça simplifie les choses.

Enfin, et c’est pour cela que ces pédales ont été inventées à la base, elles offrent un pédalage plus efficace. Mais comme dit plus haut, la différence sur le terrain est minime. Cependant, le ressenti est réellement différent. On a l’impression de mieux pédaler et d’avoir un pédalage avec un mouvement rond. Finalement, même si l’amélioration joue autant sur le mental que sur votre vitesse, cela est un vrai plus. Pour en savoir plus sur l’analyse (en anglais) de gain de temps, vous pouvez aller voir cette vidéo. Ce qui est amusant, c’est qu’elle met même la pédale plate plus rapide.

Les inconvénients des pédales automatiques

  • Les chutes risquent d’être plus graves
  • Les pédales nécessitent un apprentissage
  • Elles sont chères

Encore une fois, un avantage que se trouve aussi être un inconvénient est la fixation du pied. Tout simplement, cela est réel problème en cas de chute ou de perte de contrôle du vélo. A moins que vous ayez le réflexe de décrocher, vous risquez de plus vous blesser dans ces situations. Il faut du coup faire attention sur les endroits que vous maîtrisez moins bien. Même si normalement les cales sont faites pour libérer la chaussure, il arrive qu’elle reste attachée. C’est pour cela qu’il faut toujours avoir un casque de préférence bien réglé.

Pour fortement diminuer vos risques de rester accrocher en chute, vous allez devoir apprendre un fixer et enlever votre pied très rapidement. Le problème est que cela prend du temps avant d’arriver à une vitesse qui permet de ne plus ressentir les inconvénients des pédales automatiques. En fait, cet apprentissage est à l’opposé de la simplicité des pédales plates. Mais, bien sûr à force de répéter le mouvement, vous saurez totalement habitués avec le temps.

Enfin, cette technologie est généralement plus chère. En plus de devoir acheter des pédales, vous allez avoir besoin de chaussures à cale. Le total des deux est alors assez proche des 150-200 euros. Cependant, il est assez facile de trouver des réductions et autres offres sur internet. Parfois en regardant des modèles neufs de 1 ou 2 ans, vous allez trouver des rabais de 50%. Mais à ce niveau, il ne faut pas se tromper de taille.

Et les champions, qu’utilisent-ils ?

Le champions Loic Bruni en action

En plus de ces avantages et inconvénients, je pense intéressant de faire un arrête sur les champions. Eh oui ! Pourquoi ne pas s’inspirer d’eux (même si bien sûr les niveaux ne sont pas comparables) ? C’est ce que je vais rapidement vous transmettre dans cette partie.

En faisant une observation de leur utilisation, on s’aperçoit que les pédales plates sont utilisées par (quasiment) tous les freestylers. Ceux qui sont dans les sauts et les figures prennent majoritairement la version plate. Etant donné qu’ils enlèvent très souvent leur pied, que ce soit en cas de chute ou lors d’une figure, ils ont besoin de cette dernière.

De l’autre côté on retrouve bien sûr des gens qui utilisent des cales. En fait, la plupart des champions en vitesse pour l’enduro par exemple utilisent les pédales automatiques. Cela permet du coup un meilleur contrôle du vélo. Après, le choix dans cette catégorie est moins tranché que chez les pratiquants de sauts.

Ce que je vous conseille

Simplement, vous allez savoir ce dont vous avez besoin. Déjà, j’invite tous les débutants à utiliser les pédales plates, pour éviter de bien méchantes gamelles. Vous aurez le temps d’améliorer votre technique, notamment le freinage. Apprenez à faire un bunny hop et autres tricks indispensables pour le VTT. Vous allez prendre facilement confiance grâce à cette pédale.

Pour tous ceux qui pratiquent du freestyle, dirt et sauts, je vous conseille de rester sur les pédales plates. Vous avez déjà une pratique assez dangereuse pour avoir besoin de rajouter les pédales à cale.

Enfin, concernant les vététistes assez expérimentés, je vous invite à essayer les pédales automatiques. Restez sur les pistes que vous connaissez le mieux pour les tester. Prenez le temps d’apprendre à retirer/mettre rapidement votre pied. Cela peut être une bonne expérience. Au pire, vous saurez totalement convaincus que les pédales plates sont mieux pour vous.

Enfin, je voudrais finir en disant que votre choix n’est pas définitif. En fait, un bon riders saura choisir la pédale la plus adaptée à sa pratique. Parfois, vous aurez besoin des avantages de celle à la surface plate ou alors celle à cale. Faites vos propres essais pour savoir ce que vous préférez.

Pour voir ce qu’en pensent les pratiquants, j’ai trouvé deux topics de forum sympas sur velovert et vtthn. Vous pourrez aller plus loin et voir les ressentis de certaines personnes qui utilisent les pédales automatiques depuis des années.

 

J’espère que cet article vous aura plus. Pour aller plus loin, je vous invite à aller voir mes derniers articles. Je pense bien que vous serez intéressés d’apprendre à monter sans se fatiguer  ou encore à régler parfaitement vos suspensions. Pour permettre à vos amis de bien choisir, je vous invite à partager cet article. Pour avoir des informations en plus, connaître la sortie des nouveaux articles (qui sortent tous les samedis matin à 8h), et voir des vidéos sympas que je trouve, je vous conseille de suivre ma page Facebook @pourmonvélo.


Thomas
Thomas

Je m'appelle Thomas. Je commence en tant que débutant et je vais poster ici tout ce que j'apprends pour que l'on s'améliore ensemble.

Laisser un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas affichée