17 ERREURS QUE COMMETTENT TROP DE VÉTÉTISTES ET COMMENT Y REMÉDIER

Améliorez vous en évitant les erreurs les plus communes rencontrées dans le monde du VTT

Salut tout le monde 😄 !  Ça fait une semaine que je teste le stoppie sur mon VTT (aussi appelé nose). C’est une figure où l’on va lever la roue arrière. J’arrive bien à lever la roue (même plutôt haut 😅). Mais maintenant, je veux passez au niveau supérieur et lever la roue tout en avançant.

Pour l’instant, j’y arrive très peu. Je peux seulement, relâcher et resserrer le frein 4 fois de suites au maximum avant de retomber. Mais je pense que ce n’est pas comme ça qu’il faut faire. Mais tout d’abord revenant au début :

Comment fait-on un nose ?

Pour le réaliser, votre vitesse devra être assez faible. Ensuite, il va falloir serrer le frein avant assez fortement. Mais sachez qu’il ne faut pas obligatoirement des freins à disque. On peut aussi le faire avec des freins à patins.

Un VTTiste qui fait un stoppie

Il se trouve sur la gauche en France. Mais il peut aussi se trouver sur la droite notamment si votre vélo vient de Royaume-Unis. En effet le vélo c’est comme les voiture, on inverse en fonction d’où on roule sur la route. Si vous n’êtes pas sûr de son emplacement, levez le vélo pour qu’il ne repose que sur sa roue avant et essayez les deux freins. Vous pourrez ainsi vous exercez à monter la roue arrière le plus haut possible.

Pour y arriver, vos bras devront rester raides. Il faudra aussi avancer votre corps vers l’avant. Dès que vous sentez que vous n’avez plus de vitesse, relâcher seulement votre frein. Votre roue arrière retombera et il n’y aura pas de problème. Cependant, lorsque vous commencerez à monter haut, il faudra lâcher le frein si vous ne voulez pas tomber. Mais n’ayez pas peur, pour ne pas vous faire mal, si vous sentez que la chute est imminente, passez vos jambes au-dessus du guidon. Vous atterrirez sans problème sur vos deux pieds 😅. Même votre ne vélo ne sentira tellement votre vitesse était faible. Bien sûr il se peut que des dommages arrivent, mais ça ne m’est jamais arrivé. Juste, ma roue s’est déjà désaxé du guidon. Pour la remettre, mettez vous devant le vélo et serez la roue avant avec vos deux jambes. Puis, bougez le guidon pour le remettre en face de la roue.

Concernant la fourche, vous pouvez la bloquer si vous avez du mal. Et oui ! Quel vélo est le privilégié pour du freestyle ? Le BMX ! La majorité du temps, il n’a aucune suspension. Normal, rappelez vous l’utilité des suspensions. C’est d’absorber les chocs, donc d’absorber de l’énergie. Sauf que quand vous faites des figures la suspension va vous prendre de l’énergie. Donc la bloquer peut dans un premier temps vous aider. Mais plus tard, il vaudra mieux l’ouvrir. Arrivée  une certaine hauteur, il peut vous sauver en évitant que vous passiez par dessus le guidon. Lorsqu’il s’enfonce, encore une fois, il absorbe de l’énergie qui vous aurez fait tomber sinon 😌.

Un BMX idéal pour le freestyle

Pour améliorer sa technique du stoppie, il faudra avancer en restant sur la roue avant. Je me suis donc renseigné pour connaître comment le faire. En demandant des amis, j’ai alors appris différentes choses importantes que je vais essayer d’appliquer.

La technique pour avancer en stoppie

Maintenant que vous avez amélioré votre technique pour lever la roue surplace, il est temps d’essayer d’avancer. Simplement, prenez plus de vitesse et freinez. Vous devriez avancer mais seulement sur quelques centimètres. Pour rappel, le stoppie s’arrête lorsque vous n’avez plus de vitesse et vous êtes obligés de lâcher le frein. Donc on peut jouer sur 2 paramètres:

  • Aller plus vite
  • Freiner moins

Il faudra vous améliorer dans ces 2 facteurs. Le premier sera assez facile, j’y arrive déjà même si je débute. Par contre, le deuxième requiert plus d’entraînement. Il ne suffira plus de freiner fort pour que la roue se lève. Maintenant, la difficulté va arriver. Essayer de freiner moins et de passer le plus de poids vers l’avant. En ce moment, la technique que j’utilise pour est de fléchir les genoux puis de redresser les jambes juste après avoir freiné. Tout cela doit se passez le plus vite possible. Ma difficulté actuelle est de freiner assez pour monter. Je prends de la vitesse mais du coup j’ai peur de trop monter. Sauf qu’en général, je freine et avance mon poids tellement peu que je monte à peine de quelques centimètres.

Autres conseils de mes amis, regarder devant soi. Ils disent que cela donne un meilleur équilibre. J’ai essayé mais pas assez pour voir la différence. Testez vous aussi et mettez moi en commentaire vos réussites 😉. Sinon, tout simplement, il faut le faire dans une descente. La vitesse contrera le freinage mais le stoppie je jouera presque seulement sur votre équilibre alors. Vos muscles devront être gainés et vous ressentiez sûrement des craintes au niveau des épaules notamment. Enfin dernier conseil, pour mesurer vos progrès, cela peut être une bonne idée de s’exercer sur un parking par exemple ou tout autre endroit avec des lignes. Ces lignes vous permettront de savoir votre distance en nose. Mais attention aux voitures ! Ne vous mettez pas en danger !

Autre chose pour garder la motivation, prenez note dans un cahier de vos performances. Petit à petit, vous pouvez voir vos progrès. J’utilise même cette technique dans d’autres domaines pour me motiver à m’améliorer et m’apercevoir de mes réelles améliorations. Ne vous est-il jamais arrivez d’arrêter quelques choses parce que vous aviez l’impression de ne pas progresser ?

Maintenant, c’est à vous de jouer ! Entrainez-vous ! Faîtes moi part de vos expériences dans les commentaires 😉.

 

 

 

 

 

 


Thomas
Thomas

Je m'appelle Thomas. Je commence en tant que débutant et je vais poster ici tout ce que j'apprends pour que l'on s'améliore ensemble.

Laisser un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas affichée