17 ERREURS QUE COMMETTENT TROP DE VÉTÉTISTES ET COMMENT Y REMÉDIER

Améliorez vous en évitant les erreurs les plus communes rencontrées dans le monde du VTT

Pour pouvoir démarrer fort l’année, les meilleurs vététistes s’entrainement même en hiver, au plus froid de l’année. Si vous voulez passer en mode turbo ou que l’envie d’aller rouler vous démange, voici quelques conseils pour être au maximum du confort sans risque de se blesser.

Si vous lisez cet article, je vous le dis : vous êtes fou. Honnêtement, j’applaudis votre motivation à rouler par des températures parfois négatives. Mais pour ne pas risquer de se faire mal ou de passer les 2 heures les plus inconfortables de sa vie, nous allons dès à présent voir quelques points à respecter.

Dans cet article, vous allez apprendre :

  • quoi porter comme vêtement
  • le changement au niveau matériel
  • comment préparer sa séance
  • comment faire sa séance lorsqu’il fait froid

Démarrons tout de suite avec les habits à mettre !

Porter des vêtements chauds

Bien évidemment, pour ne pas avoir froid, il faut porter des vêtements chauds. Je ne pense pas vous apprendre grand-chose à ce niveau-là.

Mais il va falloir que vous portiez des vêtements adaptés. Vous ne pouvez pas porter un pull de tous les jours. Pour cela, je vous conseille de faire le tour des différents magasins autour de chez vous ou d’aller sur vos sites habituels de e-commerce pour en acheter.

Vêtements chauds obligatoire pour espérer rouler en VTT sur le neige

Voici une petite check-list des vêtements que m’ont conseillés mes lecteurs :

  • Un maillot à manches longues hiver
  • Un cuissard long hiver
  • Des gants hiver
  • Des chaussettes pour le froid

C’est vraiment le strict minimum si vous voulez aller faire du vélo. Voilà d’autres conseils que m’ont donnés certaines personnes. Ça peut être intéressant de les utiliser aussi.

  • Un bonnet fin sous le casque
  • Des sous-gants
  • Une jacket faite pour le VTT
  • Des chaussures imperméables
  • Un tour de cou à travers respirer lorsqu’il fait très froid

Ensuite ce sera à vous de voir ce dont vous avez besoin ou au contraire ce qui vous dérange. Pour ne pas être déçu, je vous conseille d’aller essayer directement en magasin.

En tout cas, achetez de la qualité, qui conserve bien la chaleur, plutôt que d’accumuler les couches de vêtements. Cela peut non seulement entraver vos mouvements, mais aussi votre circulation sanguine, ce qui peut alors vous emmenez à avoir davantage froid.

C’est pour cela qu’il faut de préférence acheter des vêtements adaptés au VTT, ou du moins au sport en général. Au final, le vêtement sera confortable et chaud. Que demander de plus (à part une réduction…) ?

Pensez dès que vous rentrez à rapidement vous changer et vous mettre auprès d’une source de chaleur. Dans le cas où vous ne rentrez pas chez vous, prenez un rechange avec vous pour vous changer au plus vite. Cela vous évitera de prendre froid surtout si vous êtes mouillé.

Maintenant que vos habits sont prêts, il est temps de se pencher un peu sur notre matériel.

Les changements sur le vélo

S’il ne neige pas, il n’y aura pas vraiment besoin de faire de grands changements. Toutefois, faites en sorte que votre vélo soit en très bon état. Les problèmes s’accentuent à cause des températures plus basses. Assurez-vous de bien entretenir votre VTT et de le faire réviser si besoin.

En cas de neige, quelques dispositions sont à prendre. À cause de l’adhérence beaucoup plus faible sur la neige, changer de pneus peut être intéressant. Ainsi, ce sera l’occasion de monter des pneus hiver sur votre vélo. Ce dernier vous permettra de rouler plus confortablement.

Pour le cas de fortes chutes de neige, changer son VTT pour un Fat bike est surement le meilleur choix possible. Les gros pneus permettront une bien meilleure adhérence.

Enfin, une petite astuce pour augmenter son adhérence gratuitement, c’est de légèrement baisser la pression de ses pneus. En effet la surface de contact avec le sol augmente alors ce qui permet une meilleure accroche au sol.

Maintenant que votre vélo est prêt, il est temps de choisir son parcours.

Bien choisir son terrain

Attention à ne pas rouler à n’importe quel endroit. N’allez pas trop loin de chez vous. En cas de problème, le froid peut représenter un danger pour votre vie. C’est pour cela qu’il faut absolument avoir sur soi son téléphone et le matériel de base de réparation : une chambre à air, une petite pompe, des démontes-pneus et des clefs Allen. C’est le strict minimum à prendre.

N’oubliez pas non plus de prendre de l’eau et de quoi manger. C’est très intéressant encore une fois pour ne pas se retrouver dans des situations dangereuses où vous seriez en hypoglycémie ou totalement déshydraté seul dans la forêt.

Je vous conseille d’aller dans les endroits que vous pratiquez d’habitude. Évitez toutefois les terrains trop technique et trop cassant au moins dans un premier temps, il est facile de glisser avec de la neige et de se blesser.

Je vous encourage à faire des sorties de foncier : le but est de sortir et de faire tourner les jambes. Pour cela, pas besoin de grosse montée, un chemin relativement plat fera l’affaire.

Dans tous les cas, limitez le temps de votre sortie. Au final, toute cette boue et cette neige vous font appuyer plus sur les pédales. L’intensité est plus haute et vous n’avez donc pas besoin de rouler aussi longtemps. Je ne peux pas vous donner d’heure limite, ce sera à vous de choisir en fonction de votre niveau physique et de vos habitudes.

Pensez aussi à inviter vos amis à venir rouler avec vous. En premier lieu, cela évitera tous risques si l’un d’entre vous à un problème. Vous serez aussi plus motivé et la sortie sera d’autant plus fun.

Maintenant que la préparation de votre séance est prête, il est temps de se lancer et de commencer son échauffement.

Bien s’échauffer

L'échauffement est primordiale lors des séances par temps froid en VTT

L’échauffement par définition sert à augmenter la température corporelle. Plus fait froid, plus celui-ci devient important.

Lorsqu’il fait froid dehors, je dirais en dessous de 10°C, il vaut mieux peut-être commencer son échauffement chez soi.  Pour ceux qui le peuvent, je ne peux que vous encourager à utiliser votre home-trainer. Faites alors une dizaine de minutes pour monter votre température corporelle. Pour les autres, un échauffement de coureur fera très bien l’affaire. Ainsi, on peut courir 5 minutes sur place puis faire des montées de genoux et des talons fesses.

Une fois cela fait, que vous ayez commencé par le home-trainer ou le deuxième échauffement, faites des squats. Cela devrait permettre d’augmenter la température de votre corps tout en améliorant vos performances. Vous pouvez faire une dizaine voire plus si l’envie vous démange.

Maintenant il est grand temps de sortir. On commence encore par cinq minutes assez cool : on fait tourner les jambes et on garde le cœur bas. Après cela, on va faire des accélérations à l’intensité visé pendant la séance, donc plus ou moins vite en fonction de ce que vous voulez faire. Le but ici est de faire monter le cœur assez haut. Vous pouvez faire cet exercice pendant 5 à 10 minutes.

Voilà, en 20 à 30 minutes, vous êtes prêts pour votre sortie VTT.

Prenez en compte que plus il fait froid, plus ce sera une bonne idée d’augmenter son échauffement.

Mais finalement, est-ce que sortir faire cette sortie est une si bonne idée  ?

Mieux vaut peut-être s’entrainer à la maison

Cette partie vaut surtout pour la saison hivernale. En fait, cette période n’est pas une perte de temps et un repos forcé. Au contraire, c’est à ce moment que l’on va laisser au corps le temps de récupérer de toute son année de vélo. C’est aussi l’heure de soigner ses blessures de l’année comme les tendinites ou autres blessures liées à vos chutes.

Au lieu de faire du VTT, je vous conseille aussi de changer un peu de sport que ce soit de la course à pied ou du ski. Cela permet de travailler différemment, le physique ou la technique. Ce changement d’air va aussi vous permettre de reposer votre mental pour ensuite attaquer au mieux l’année. À trop faire du vélo, on finit par en avoir marre.

Il faut savoir qu’il y a différentes manières de s’entrainer pendant l’hiver. Vous pouvez très bien aussi faire du renforcement musculaire. Et je pense ne pas avoir besoin de rappeler à quel point c’est important en VTT.

Ah bon, vous avez besoin d’une piqure de rappel ?

Lorsqu’on descend, notre buste doit être gainé pour pouvoir bien tenir le vélo et le manipuler. Ne vous est-il jamais arrivé d’avoir mal aux bras ou aux mains après une bonne descente ? Moi si.

Ainsi, c’est un entrainement intéressant pour l’intersaison. Je ferai très bientôt un article pour vous donner les différents exercices à réaliser pour réussir à renforcer son haut du corps.

Une dernière chose, j’ai appris que le grand froid peut abimer les voies respiratoires. La température de l’air engendre des lésions. Alors, faites bien attention pour éviter de vous faire mal.

Le plus important : la motivation

Je vous souhaite bon courage pour votre séance ! Et je vous félicite pour votre détermination. Pensez à me prendre une photo et à me l’envoyer. Ce serait sympas d’avoir plein de photos de tous les lecteurs du site dans le monde !

En tout cas, à bientôt sur pourmonvélo.fr ! Vive le VTT et le port !


Thomas
Thomas

Je m'appelle Thomas. Je commence en tant que débutant et je vais poster ici tout ce que j'apprends pour que l'on s'améliore ensemble.

Laisser un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas affichée